INTERVIEW- TEECA zoom sur 2 enquêtes sur le secteur alimentaire | Interreg Caraïbes
Vous êtes ici

INTERVIEW- TEECA zoom sur 2 enquêtes sur le secteur alimentaire

Project

12/05/2021

photo_pro_lugiery_nathalie.jpg

Rencontre avec Nathalie LUGIERY, Conseillère en Développement International qui supervise les études TEECA pour chacun des 5 secteurs clés (Agroalimentaire, Environnement, TIC, Mode et Musique).

Le Programme TEECA  a mis en  place ces études d'opportunités, pour développer les interactions commerciales entre les îles de la Caraïbe, et améliorer notre connaissance réciproque des marchés . 

  • Qui êtes-vous et quel est votre rôle dans l’enquête ?

En 2016, Nathalie LUGIERY a rejoint la CCI MARTINQUE en tant que Conseiller en Développement International. Nathalie dispose de 5 ans d’expérience en accompagnement des entreprises à l’international et de 7 ans en études marketing en institut. Nathalie a notamment travaillé chez BUSINESS FRANCE Brésil pendant 2 ans où elle a piloté plusieurs missions de prospection pour les entreprises françaises (analyse de marchés, création de courant d'affaires). Depuis le 1er janvier 2019, elle a rejoint la TEAM FRANCE EXPORT Martinique. Elle dispose d'un Diplôme d’Ecole de Commerce (Kedge, Bordeaux).

Ces études d’opportunités ont été entreprises par la CCIM dans le cadre du projet européen TEECA, mis en œuvre de concert avec ses partenaires caribéens, l’OECO et la Caribbean Export.

Nathalie supervise les études TEECA pour chacun des 5 secteurs clés (Agroalimentaire, Environnement, TIC, Mode et Musique), études conduites par la chargée de mission « Etudes Sectorielles » en poste à Ste Lucie, couvrant la zone OECO, et les consultants / experts partenaires.

·En quoi consiste cette enquête ?

Les études du secteur Agroalimentaire (présentées dans cette interview) s’appuient pour l’essentiel sur des entretiens menés auprès de professionnels du secteur, complétées par des sources documentaires et des visites de sites, réalisés dans le courant de l’année 2019. La rédaction de ce rapport s’échelonne jusqu’à décembre 2019 : les données analysées sont celles disponibles à la date de rédaction ; certaines ont pu évoluer depuis, notamment avec l’impact de la crise du COVID-19.

·Quel est l’intérêt de cet exercice pour le projet TEECA ?

Pour développer les interactions commerciales entre les îles de la Caraïbe, nous devons, dans un premier temps, améliorer notre connaissance réciproque des marchés. Or les informations pertinentes sur les marchés de la Caraïbe sont difficilement accessibles aux entreprises, soient parce qu’elles n’existent pas, soient parce qu’elles sont inintelligibles à cause de la multiplicité des sources ou le déferlement de datas à analyser et exploiter. Le manque d’information sectorielle est un frein au développement des entreprises.

C’est donc pour lever ce frein que le Programme TEECA a mis en place ces études d’opportunités dans le cadre de l’Activité 1 du programme « Améliorer la connaissance des marchés voisins ».  Destiné principalement aux primo-exportateurs, ces études ont pour objectif d’améliorer la connaissance des marchés voisins : comprendre les caractéristiques du secteur, analyser la perception réciproque des offres, identifier les opportunités et apporter des recommandations stratégiques des marchés ciblés.

·Pourquoi avoir choisi cette filière ?

L’Agroalimentaire est l’un des 5 secteurs prioritaires du Programme TEECA, car particulièrement porteur et pertinent étant donné l’offre à forte valeur ajoutée des entreprises de l’ensemble de nos territoires. Le périmètre méthodologique a été validé par l’ensemble des parties prenantes : les produits agroalimentaires ont ainsi été définis dans ces études comme les produits conditionnés ou transformés par l’industrie (les produits agricoles et l’artisanat commercial sont ainsi exclus du périmètre étudié). Ces études traitent en particulier d’une sélection précise de produits agroalimentaires choisis sur la base de deux critères, à savoir : Leur pertinence au regard des marchés de l’OECO, c’est-à-dire la propension qu’ils ont à être consommés sur ces marchés, importés depuis ces marchés et exportés en direction de ces marchés ; L’ensemble des produits conçus et commercialisés par les entreprises du projet TEECA.

·Comment concrètement avez-vous procédé ? Quelles étaient les différentes étapes ?

Principales étapes de l’étude d’opportunité :

  1. Recherche documentaire : recueil et analyse des documents existants, des ouvrages de références et des bases de données statistiques disponibles. Identification des principaux indicateurs / informations manquantes
  2. Conduite de l’enquête sur le terrain : définition des guides d’entretien, identification des entreprises / organisations à interviewés, sélection et qualification des contacts, programmation des RDV, conduites des entretiens, mise à plat et analyse des entretiens
  3. Visites de sites : les enquêtes ont été complétées par des visites de points de ventes (store check) permettant de dresser une illustration de l’offre en rayons et relevé des prix.
  4. Rapports et présentations : l’ensemble des résultats a été analysé et restitué sous forme de rapports PPT qui ont été présentés aux parties prenantes. Une attention particulière a été apportée pour délivrer des recommandations opérationnelles et spécifiques à chaque bénéficiaire.

·Cette enquête est-elle inédite dans la caraïbe ? Pourquoi ?

Peu, voire aucune étude exhaustive du marché Agroalimentaire de la Caraïbe n’existait. Certaines données n’étaient pas immédiatement disponibles ou compilées, elles ont dû être collectées directement auprès des sources brutes, auprès des entreprises et des institutions.

La Martinique et Sainte Lucie sont les deux premiers territoires couverts par les études Agroalimentaire du Programme TEECA. D’autres études Agroalimentaires sont en cours et seront disponibles prochainement : Antigua-et-Barbuda, Dominique, Grenade, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les Grenadines.

·En quoi est-ce que cette enquête va être utile ?

Ces études d’opportunité ont l’ambition de fournir à l’entrepreneur les outils pour comprendre le panorama du marché, les produits et les acteurs en présence, d’affiner son positionnement, et/ou de concevoir sa stratégie export vers ce marché.

Où trouver les résultats ?

Les études TEECA sont disponibles à la demande à la CCIM.

Les rapports sont livrés en version électronique via un accès sécurisé (e-rapport PPT de 166 pages + Store check ; au tarif de vente de 250 € TTC / pays).

Le bon de commande est à retourner par mail à : n.lugiery@martinique.cci.fr ; s.pujar@martinique.cci.fr accompagné du règlement.