Priorité 2- POUR UNE CARAÏBE PLUS VERTE, PLUS RESILIENTE ET A FAIBLES EMISSIONS DE CARBONE | Interreg Caraïbes

Priorité 2- POUR UNE CARAÏBE PLUS VERTE, PLUS RESILIENTE ET A FAIBLES EMISSIONS DE CARBONE

OS4- ÉNERGIES RENOUVELABLES 

OS5- CHANGEMENT CLIMATIQUE ET CATASTROPHES NATURELLES 

OS6-ECONOMIE CIRCULAIRE ET GESTION DES DECHETS 

OS7- ENVIRONNEMENT ET BIODIVERSITE 

OS7- ENVIRONNEMENT ET BIODIVERSITE

Les projets émargeant à cet OS devront contribuer aux résultats attendus par le programme, à savoir :

• Une meilleure protection de l’environnement (aires marines protégées, protection des mangroves, parcs naturels, etc.) ;

• Une valorisation plus raisonnée et durable de l’environnement sous ses différentes formes ;

• La restauration des services écosystémiques perdus.

Aussi, les projets candidats devront correspondre à l’un des types d’action suivants :

• Expertises, mise en place de cadres stratégiques, mise en réseau et renforcement des compétences des acteurs sur la biodiversité caribéenne, ses potentiels, et les menaces pesant sur cette dernière en vue de sa protection, sa restauration et sa valorisation raisonnée et durable

  • o Élaboration et mise en place de stratégies communes et/ou de cadres législatifs et règlementaires de protection, de gestion et de restauration des services écosystémiques, de la biodiversité et de l’environnement notamment fragilisé par l’artificialisation des sols, l’acidification des océans et la pollution au plastiq
  • o Projets de renforcement des capacités d’opérateurs locaux,
  • o Projets d’études et d’aide à la décision pour les décideurs politiques,
  • o Création/renforcement de réseaux d'acteurs pour une meilleure gestion de problématiques partagées, par exemple réseau de prévention et de suivi du blanchissement coralien à l'échelle caribéenne
  • o Élaboration de lignes directrices de gestion des espèces et des zones protégées

• Mise en œuvre d’instruments conjoints de protection, de gestion et de restauration des écosystèmes caribéens et des services écosystémiques :

  • o Campagnes de sensibilisation aux enjeux de la protection de la biodiversité et d’accompagnement au changement des populations et des structures économiques,
  • o Actions pilotes permettant une meilleure cohabitation entre la faune sauvage et les activités humaines
  • o Mise en place de zones protégées dans la région Caraïbe notamment dans les "couloirs", les zones de reproduction et de nurseries fréquentées par une espèce ou un groupe d’espèces
  • o Actions pilotes de régulation et d'éradication des espèces envahissantes
  • o Actions pilotes pour la protection et la restauration de la faune, de la flore, des milieux et des services écosystémiques
  • o Projets pilotes ou projets de plus grande envergure contre les échouages massifs des sargasses

Les projets candidats devront être en cohérence avec un des domaines d’intervention suivants :

  • Protection de la nature et de la biodiversité, patrimoine naturel et ressources naturelles, infrastructures vertes et bleues ;
  • - Autres mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le domaine de la préservation et de la restauration des espaces naturels possédant un potentiel élevé d’absorption et de stockage du carbone, par exemple par la réhumidification des landes, le captage des gaz de décharge ;
  • - Renforcement de la coopération avec les partenaires dans l’État membre et en dehors de celui-ci.

OS6-ECONOMIE CIRCULAIRE ET GESTION DES DECHETS

Les projets émargeant à cet OS devront contribuer aux résultats attendus par le programme, à savoir :

• La création de solutions à la gestion des déchets sur l'espace de coopération ;

• La structuration de filières de gestion des déchets sur la Caraïbe ;

• Le développement des projets de modernisation de la gestion et traitement des déchets qui entrent dans le principe d'économie circulaire.

 

Aussi, les projets candidats devront correspondre à l’un des types d’action suivants :

• Expertises, mise en place de cadres stratégiques, mise en réseau et renforcement des compétences des acteurs du secteur pour une gestion des déchets plus durable à l'échelle caribéenne et la transition vers une économie circulaire et efficace dans l’utilisation des ressources (intégrant les questions de prévention des déchets, d’approvisionnement durable, de circuits courts, d’éco-conception des produits, de valorisation des déchets, etc.):

  • o Etudes, diagnostics, états des lieux visant au renforcement des données sur les différents gisements de déchets, le potentiel de traitement sur les différents territoires de la Caraïbe, les stratégies et orientations des autorités et institutions ;
  • o Définition de stratégies publiques locales en faveur du développement de l’économie circulaire, de la gestion des déchets et de réduction des déchets non recyclés. Par exemple, dans le domaine de la construction : utilisation de matériaux biosourcés dans la construction, recyclage des matériaux de construction ;
  • o Capitalisation, rencontres entre acteurs, formations, etc en vue du renforcement du retour d’expériences entre acteurs de la Caraïbe tant sur les solutions techniques de production et d’exploitation que les politiques de soutien ;
  • o Mise en réseau des acteurs du secteur et structuration de filières à une échelle caribéenne

• Dispositifs et actions pilotes concourant à une meilleure gestion et une plus grande valorisation des déchets sur l'espace Caraïbe :

  • o Financement d’études de faisabilité, de projets pilotes, développement d’actions sur la consigne, ateliers de recyclages et de réparation, etc visant à favoriser la mise en œuvre de projets opérationnels de traitement, de valorisation et d’exploitation des gisements de déchets dans la Caraïbe. Des expérimentations pourront notamment être conduites à partir des expériences de la Guadeloupe sur la consigne des bouteilles en plastique ;
  • o Actions pilotes permettant de collecter et valoriser les déchets issus de la mer de plastique ou des échouements de sargasses.

Les projets candidats devront être en cohérence avec un des domaines d’intervention suivants : - Gestion des déchets ménagers : mesures de prévention, de réduction, de tri, de réutilisation et de recyclage ;

  • - Promotion de l’utilisation de matières recyclées en tant que matières premières
  • - Soutien aux entités qui fournissent des services contribuant à l’économie à faible intensité de carbone et à la résilience au changement climatique, y compris des mesures de sensibilisation ;
  • - Renforcement de la coopération avec les partenaires dans l’État membre et en dehors de celui-ci.